Participation à l’enquête sur le TPE, le Traitement Post Exposition, lancée par Act-Up-Paris

Les campagnes d’informations spécifiques sur cet outil sont rares ou anciennes et rien ne présage qu’il en sera autrement dans un avenir proche de la part des institutions nationales et locales sur leur volonté de publiciser cet outil à sa juste place et non au détriment d’autres du package de la prévention dite combinée.

Les études sur sa mise à disposition, ses utilisateurs et son efficacité sont anciennes, la dernière datant d’il y a plus de 10ans, sur la période 2000-2003 et plus dans le but d’adapter les recommandations en matière de TPE plutôt que d’étudier la façon dont les personnes ont recours au TPE.

Il n’y a pas de surveillance à l’échelle nationale, mais un réseau éclaté à l’échelle intrarégionale de chaque Corevih, comme le préconise le dernier rapport Morlat, d’experts sur le VIH/sida, de 2013, plus ou moins efficient en fonction des moyens et des priorités de ceux-ci.

Cette enquête est adressée au public le plus large, hétérosexuel comme homosexuel et bisexuel, considéré comme vulnérable par rapport au vih ou pas, séropositif comme séronégatif.
Elle cherche à connaître la connaissance du TPE dans la population, son utilisation, les freins qui existent à son recours.

https://www.sondageonline.fr/s/c4899fa

Nous soutenir

Grâce à votre générosité, nous poursuivons nos actions auprès des enfants et de leurs familles.

Découvrir la boutique