Coordination thérapeutique, Soutien et Prévention

Environ 20% des adultes infectés qui s’adressent à nous sont dans une démarche assez aléatoire par rapport aux soins.

La lourdeur des traitements, leurs effets secondaires, le poids des difficultés du quotidien, sont autant de freins à une bonne observance. Il y a aussi la difficulté pour certains à se faire soigner sur le plan médical alors qu’aucun symptôme ne les fait s’identifier à une personne malade.

Les personnes accueillies à Sol En Si expriment pour la plupart le besoin de poser des questions autour du suivi médical : les examens biologiques et leur interprétation, les effets secondaires des traitements, les incompréhensions lors des consultations médicales, leur angoisse et leur impossibilité à poursuivre un traitement qui augmente leur fragilité psychologique, le désir de reprendre un suivi médical sans arriver à faire le premier pas, l’évaluation d’une prise de risque, le désir d’enfant... 

Autant de questions auxquelles la coordinatrice thérapeutique prend le temps de répondre à travers un accompagnement basé sur la confiance et la confidentialité.

Prévention

Sur les lieux d’accueil

Les familles sont informées des différents moyens de prévention et peuvent bénéficier d’entretiens particuliers avec des salariés ou volontaires de notre association formés à ce type d’information.

Dans les établissements scolaires

Sol En Si est fréquemment sollicitée pour des actions de prévention auprès d’adolescents scolarisés, majoritairement à l’occasion du 1er décembre, journée internationale de lutte contre le sida mais également en cours d’année, par les infirmières scolaires ou par les professeurs principaux.

L’objectif de l’information est d’informer de façon très complète mais aussi de rappeler qu’il peut suffire d’une fois ou d’une première fois pour être contaminé, qu’il y a des risques dits "grands, faibles ou nuls" mais que tous sont à considérer, qu’il y a la possibilité de faire pratiquer un dépistage précoce et de prendre un traitement d’urgence si l’on s’y prend à temps.
Ces temps de discussion sont aussi l’occasion d’aborder des thèmes plus généralistes : sexualité, rapports familiaux, sociaux, la parole libre ou non, les rapports fille-garçon, la violence, et enfin les préjugés et attitudes autour d’une personne infectée.

Nos interventions sont destinées non pas à effrayer mais à informer et expliquer la réalité d’une vie avec le VIH. Nous rappelons aussi qu’ils peuvent contacter d’autres associations, hôpitaux, médecins, ainsi que les centres de dépistage anonyme et gratuit (CDAG) et qu’ils trouveront une écoute et quelques préservatifs chez nous et nos partenaires, en toute confidentialité.

Au final, les adolescents concernés semblent satisfaits mais nous avons bien conscience qu’il y a eu beaucoup de choses plus ou moins lourdes dites en peu de temps. Cette intervention a pour but d’enclencher ou de réanimer une réflexion en chacun, par rapport au VIH et plus généralement sur le fait de prendre soin de soi et des autres.

Nous soutenir

Grâce à votre générosité, nous poursuivons nos actions auprès des enfants et de leurs familles.

Découvrir la boutique