Aides matérielles

Aide alimentaire

En partenariat avec la Banque Alimentaire qui récupère des surplus alimentaires et les distribue aux associations caritatives, Sol En Si organise une fois par semaine une aide alimentaire. Cette aide consiste en une distribution de colis contenant des boîtes de conserve, de la nourriture pour bébé, des produits frais (fruits, légumes, pains, yaourts) et des aliments surgelés. Les colis sont attribués en priorité (moyennant une faible contribution) aux familles suivies par Sol En Si et qui en font la demande auprès de la coordinatrice du lieu. Ce soutien direct et concret permet d’améliorer le quotidien des familles, dans le respect des personnes.

Distribution de lait maternisé et couches

Contexte général

La distribution de lait maternisé, de couches et de supports alimentaires pour les enfants se conjugue avec nos missions de prévention, de lutte contre la précarité, de bien-être et d’observance thérapeutique.

Par le biais de la distribution du lait maternisé, nous aidons de jeunes mères en grande difficulté à nourrir leurs enfants.

Parce que le lait maternisé est très cher donc inaccessible pour les personnes démunies, ce service est une aide précieuse pour les femmes séropositives en grande précarité.

Contexte Local
La distribution de lait et de couches permet aux mères de bénéficier du lait maternisé et des couches jusqu’au un an de leur enfant.

Les critères principaux sont : l’absence de ressource, bénéficiaires de l’AME, le quotient familial (<400€), le reste à vivre après avoir assuré toutes les charges fixes, l’urgence sociale (rupture de droits)…

Les bénéficiaires reçoivent concomitamment un accompagnement social global : suivi individuel par la coordinatrice des familles et l’accueillante sociale (aide à la régularisation, informations sur les droits sociaux (Assedic, ASS, RSA , CMU, CMU, AME…), médiation et/ou accompagnement vers le droit commun, recherche de logement, accès à l’AAH et RQTH.

En 2015 cette action sera renforcée et active sur nos 2 sites : Bobigny et Marseille.

Les permanences de lait et couches

Animées par 2 volontaires bénévoles sur chaque site :

  • à Bobigny : 2 fois par mois, le jeudi après-midi
  • à Marseille : chaque semaine, le jeudi et le vendredi matin.

Deux groupes de femmes distincts en bénéficient :

  • Les mères de nourrissons âgés de 1 à 7 mois reçoivent 4 boîtes de lait maternisé de 900g ainsi que 2 paquets de couches ;
  • Les mères de bébés âgés de 8 mois à un an, reçoivent 2 boîtes de lait maternisé de 900 g et 3 paquets de couches.

Depuis 2013, nous avons dû augmenter le montant de la participation des familles qui doivent désormais acheter les boîtes de lait au prix coûtant (5 € la boîte de lait 1er âge et 4,50 € la boîte de lait 2e âge – contre 1€ précédemment). L’ensemble des familles accueillies vivant dans des situations très précaires, cette décision ne va pas dans le bon sens. Nous espérons pouvoir y remédier en 2015.
 
En 2014, en Ile de France, 1569 boites de lait et 1068 paquets de couches ont été distribués à 97 familles parmi lesquelles 48 totalement sans ressource ont néanmoins été entièrement exonérées (pour en moyenne 30 boîtes de lait et 20 paquets de couches, chacune).

Perspectives

JPEG - 83 ko
  • Déjà en place depuis 2004 en Ile de France, pérenniser cette action, en raison de son caractère prioritaire dans la lutte contre le VIH/SIDA.
  • Devant le nombre grandissant des demandes, renforcer cette action sur nos 2 sites ne pouvant pas envisager de laisser sans aide, les mamans qui ne peuvent allaiter leur enfant.
  • Pour l’ile de France, ouvrir ce service au-delà du 93, en accord avec d’autres structures de même sensibilité.
  • Organiser en marge de cette action, la distribution de quelques friandises de confort.

Vestiaire

Ce service consiste en la distribution de vêtements enfants aux familles suivies par Sol En Si. Approvisionné grâce aux dons de particuliers et d’entreprises, le vestiaire est à la disposition des familles qui en font la demande auprès de l’accueillante sociale.

Aides financières

Ces demandes restent nombreuses et témoignent de la précarité économique des familles et de la difficulté pour beaucoup à gérer des budgets extrêmement serrés. Nous sollicitons systématiquement le droit commun, et lorsque celui-ci ne peut plus répondre aux demandes, nous sollicitons divers fonds associatifs d’urgence.

Nous soutenir

Grâce à votre générosité, nous poursuivons nos actions auprès des enfants et de leurs familles.

Découvrir la boutique